Les petites choses utiles lors d'un hivernage

Blog
L'Antarctique
Concordia
Guide de l'hivernant
Galerie
les videos
Astronomie
Pour me joindre
Liens
Remerciements
Qui suis’ je ?
Accueil

Ce qu'il ne faut pas oublier, et quelques conseils sur le matériel présent à la base:

Passer une année à 6000km du premier supermarché peut laisser apparaître à première vue une certaine angoisse, surtout au moment de préparer ses malles.Comment faire pour ne rien oublier?.

Dans mon cas, la confirmation de mon départ a eu lieu environ 1 mois avant celui, et j’ai eu 15 jours pour préparer mes malles.Forcement l’idée d’avoir à renter une année de sa vie dans 3 malles de 45kg est au premier abord pas très naturel.Une solution faire des listes !!!
J’avais décomposé en thèmes. Loisir, vêtements, produit de beauté, Astronomie et informatique. Photo/vidéo 

Les loisirs

Côté loisir, ça a été vite réglé, quelques bouquins, des disques durs pleins de films et de musique et des DVD. De toute façon, soyons clair, à Concordia on a pas vraiment le temps d’avoir des loisirs, c’est le constat après maintenant 9 mois de présence il est impossible de s’ennuyer et a par bosser et bien vous pouvez aussi bosser… Il n’est même pas sérieux (du moins pour les astros et les tech les autres ayant moins d'imprevus) de penser réellement prendre une semaine pour la mid winter, sous peine de ne pas arriver à remonter la pente avant plusieurs semaines ensuite.
. Je n’ai pas touché une seule fois les bouquins (et de toute façon, la bibliothèque est déjà bien fournie). Seuls la musique et les films ont été utilisés. Pour les films c’est assez sympa de se coller à plusieurs dans la salle vidéo après le repas du soir, et avant d’aller travailler pour certains.
C’est en gros les seuls moments de détentes que l’on s’est offerts cette année.
N’hésitez pas à emporter des séries qui permettent aussi quand vous avez envie d’être tranquille dans votre chambre, ou bien pour les astro de lâcher de temps en temps l’étoile guide d’une manip (en activant toutefois l’alarme !!!) et de faire autre chose. Sur la base il y a déjà une bonne vidéothèque, mais gard aux pannes de PC ou de disques (par deux fois cette année nous avons perdu 500GO de vidéos).

Les séries  / films en DVD ont le gros avantage  en utilisant les sous-titres et les différentes langues pour ceux qui le désirent d’aider garder le contact avec une langue étrangère. Cette année nous sommes plusieurs à avoir révisé ou perfectionné notre anglais de cette façon.
Côté musique, de nombreuses chaines hifi sont dispo dans la base, et la salle de sport raisonne chaque jour au son des musiques de chacun.
Le casque est indispensable, car dans le bâtiment calme seul les ronronnements de la ventilation ou le ronflement du voisin sont tolérés à toute heure du jour et de la nuit. N’hésitez donc pas à investir dans un bon produit confortable si vous souhaitez l’utiliser pour regarder des films dans votre chambre. Les oreillettes sont souvent agressives à la longue, mais parfois certaines personnes ne supportent pas les casques fermés. Le must, les oreillettes  de la marque Boose (comptez toutefois environ 100€) ou bien celle des Ipods donc la qualité et la résistance sont étonnants. Une rallonge jack permet de ne pas être ennuyé par un câble trop court et à l’immense avantage de ménager la prise ce votre PC en cas de branchements débranchements réguliers.
Éventuellement pour la rubrique loisir, des déguisements et du maquillage sont parfois intéressants pour compléter une soirée. Même si l’on a pas trop fait la fête cette année, ça fait parfois du bien de se lâcher un peu.
Par contre pour ceux qui apporteraient des cours ou autres moyens de tortures cérébrales, Concordia rend "con ", les capacités de réflexion et de mémoires semblent être bien altérées et l’on a du mal à se concentrer sur des problèmes compliqués durant une longue période. Le manque d’oxygène réduit les capacités physiques et intellectuelles.

Et pour ceux qui pensent faire de nouvelles choses ici, et bien, pour en avoir parlé avec les autres, nous sommes au mois d’octobre et la plupart des grands projets de chacun sont resté soit à l’état de projet, soit inachevés, le temps, la concentration et la surdose de travail sont les excuses  qui reviennent le plus souvent. Concodia n'est définitivement pas un endroit fait pour s'amuser...

Informatique 

Pour l’informatique, sachez qu’ici les alimentations et disques durs sont le point faible. Pas moins de 6 portables n’ont pas survécu à l’hiver. Souvent des pannes de disques durs, parfois de carte mère. Les alimentations des PC fixes ne sont pas en reste avec environ 20 pannes cette année.
J’avais donc apporté un peu tout ce dont je disposais chez moi, 2 PC fixes, et autant de portables et un stock conséquent de disques durs (2,5 pouces et 3,5 pouces) et d’alimentation. Et autres pièces. Et je crois même que j’ai tapé dans le stock de la base à certains moments.

Le fixe à l’avantage de pouvoir être réparé avec n’importe koi, en tout cas plus facilement qu’un portable. Pour des raisons de place, je les ai apportés (les fixes) sans boitier. Ils sont donc utilisés à l’air libre (dont un a –70° mais c’est une autre affaire), ce qui ne pose pas vraiment de problème tant que l’on ne fait pas tomber une tasse de café ou un tournevis dedans (hum hum hum) Ensuite 6 disques durs de 500GO pour gérer les pannes, sauvegardes et mes données perso (logiciels utilisés durant l’année, photos, pilotes des PC et des périphériques…) le tout copié en double avant de partir sur deux disques dans des malles séparées (en hors gel, très important pour l’informatique).
Pour gagner de la place, j’ai pris avec moi des adaptateurs IDE et SATA « volants » pour disques durs. Ainsi pas de boitier avec alimentation encombrant et lourd. Par contre, cela demande un peu de prudence lors de l’utilisation, car le disque dur est à l’air libre (voir conseil à propos du café et des tournevis ci dessus ;) ).

Penser à bien emporter de quoi réinstaller l’ensemble de votre informatique (système d’exploitation, pilote, logiciel….) Pensez aussi à faire la mise à jour « Windows update » avant de partir.
J’ai tendance à dire que pour les plus débrouillards dans le domaine, une image de vos systèmes sera toujours un plus. Le logiciel le plus connu dans le domaine est Norton Ghost.
En cas de crash la réinstallation complète se fait automatiquement et vous voici avec un PC identique à celui que vous aviez avant de partir. Un logiciel de récupération de donnée n’est pas du luxe ici.. (type easy recovery) et une distribution Linux sur CD (utilisable sans installation) permet de vous sortir parfois d’un faux pas lors d’un crash.
Une fois ici la bande passante vers l’internet est tellement faible qu’il vous sera quasi impossible de télécharger plus de 5 MO facilement.
Certains logiciels, dont les systèmes d’exploitation, sont toutefois dispo ici, mais pour plus de prudence prévoyez d’être autonomes (sauf si l’italien ne vous gène pas).
Utilisateur de Mac, rien n’est prévu pour vous  en logiciels et matériel sur la base donc n’oubliez rien

Une bonne quantité de DVD vierge est aussi un plus (au moins 1 par semaine pour les producteurs de photos ou vidéo) afin de sauvegarder vos chères données.

Pour les accessoires types câbles réseau, vous trouverez sur place, par contre coté prises multiples ça n’est pas l’opulence, donc prévoyez-en une ou plusieurs.(il y à toutefois 6 prises dans toute la chambre, mais uniquement deux sur le bureau).

Pour les portables, ils ont tendances (comme le reste) à chauffer beaucoup plus qu’en France (du fait de la faible pression atmosphérique), donc prévoyez éventuellement de quoi faire une ventilation forcée (cela existe aussi dans le commerce sous la forme d’un support intégrant des ventilateurs sur lesquels vous allez poser votre portable). Si vous êtes bricoleurs, quelques bouts de contreplaqué, deux ou trois ventilateurs de processeurs et une petite alimentation feront l’affaire. Un petit Hub USB est toujours pratique.

Côté réseau le wifi est présent sur toute la base, mais les performances sont médiocres. Par contre, une prise réseau vous attend dans chaque chambre.
Sachez aussi qu’en dernier recours, la station dispose d’une salle « mail » libre-service équipée avec 3 PCs de qualités et accès aux imprimantes.

D’ailleurs sur ce point, la base dispose de plusieurs imprimantes de bonne qualité jet d’encre ou laser, couleur ou noir &blanc. Apportez éventuellement un peu de papier photos si vous le désirez. Et sachez quand même que le stock d’encre n’est pas infini.

Photo et vidéo.

Une rubrique du site est déjà en ligne afin de vous aider dans votre choix. Utilisateur de carte mémoire haute capacité, pensez à bien apporter votre lecteur (testé avant de partir). Les lecteurs disponibles sur les PC de la base ne supportent pas toujours les cartes de 8GO et plus. Pour le reste, je vous laisse parcourir ma page sur le matériel photo.

Astronomie.

Astronome amateur, vous allez passer quelques mois sous l’un des cieux les plus purs et noirs de la planète. Sachez toutefois que l’astronomie ici n’est pas de tout repos. Seuls les amateurs avertis arriveront à faire quelques images et la difficulté pour arriver à un résultat « regardable » risque de vous laisser un gout amère.
N’espérez pas apporter votre monture ici sans risque de la détériorer.  Les jeux mécaniques une fois passés quelques mois à –70° risquent de la rendre inutilisable à votre retour, certaines déformations étant irréversibles. Pour les optiques, les contraintes que le froid impose risquent de transformer une optique de compétition en cul de bouteille si vous ne maitrisez pas parfaitement les réglages par –70° ou les modifications à éffectuer sur le materiel. Et dans certains cas (barillet trop ajusté) une lunette ou un Schmidt Cassegrain seront tout bonnement inutilisables.
Le seul instrument que j’ai vu supporter parfaitement le froid  sans subir d’aberration est mon télescope Newton de 300mm de fabrication personnelle made in Concordia. Mais le manque de temps et la difficulté d’avoir une chaine complète d’acquisition fonctionnelle m’ont empêché de l’exploiter. (le caméra CCD a cassé au second jour d'utilisation)

L’astronomie visuelle est fortement handicapée par le givre qui se dépose en quelques minutes sur les oculaires. Par contre aucun occulaire de qualité n'est dispo sur la base. ici on ne fait que pointer les objets, on ne les observe pas.
Pour résumé, et pour ceux qui souhaiteraient vraiment faire de l’imagerie ici, contactez-moi et l’on étudiera la question ensemble, mais de toute façon, vous n’aurez pas le temps…

Vêtements

Tout d’abord les vêtements pour l’intérieur de la base.
Le trousseau fourni aux hivernants pas l’IPEV bien que très correcte n’est pas suffisant pour passer une année. De plus, sachez que la lessive qu’il vous faudra utiliser est agressive pour vos chers bouts de tissus et que la veste Prada fraichement achetée risque de ne pas apprécier le passage en machine.  De même le syndrome, « chérie j’ai rétrécie mes fringues »  semble avoir touché la majeure partie des hivernants. Ici pour des raisons d’économie d’énergie,  l’esprit "united color of…. " est de mise, on ne fait pas de tri, les couleurs se mélangent avec le noir et le blanc.

J’avais pris le parti d’acheter une série de tee-shirt, polaire, chaussettes bas de gamme dans un grand magasin dédié au sport..Je ne regrette pas l’idée, et mes beaux tee-shirts restés chez moi me remercieront.
Prévoyez une tenue un peu plus « habillez » pour les soirée et les samedi soirs (oui bon ok c’est pas moi qui devrais donner ce genre de conseil, zalpha passant son temps à me rappeler à l’ordre pour que je quitte mon short et que je mette une paire de chaussettes lors de soirées gastronomiques… ). Oups… voilà je viens de divulguer ma tenue d’intérieur… un short, un tee-shirt et pied nu… Eh oui j’aime pas avoir chaud, et dans la base on à très chaud..
(C’est bien pour la salle de sport aussi le short).

Ce qui me permet de faire la liaison avec le maillot de bain, indispensable (en fait en y repensant pas pour ceux qui n’ont pas peur pour leur descendance ;) ) pour gouter au plaisir du bain par –50° sur un coucher de lune ou bien un soleil de minuit.
L’instant et les sensations sont magiques +40° dedans, -50° dehors, le bonheur existe…
Notez que le corps quasi nu (oui oui on est pudique ici, enfin, pas tous en y réfléchissant…) résiste parfaitement à un passage à –50° quelques minutes.

Un peignoir vous sera très utile pour la sortie de bain, ou bien plus simplement (et plus conventionnellement !!!)  pour la sortie de douche.
Pour ce qui est des chaussons, l’IPEV a pensé à vous !!! Nous sommes tous devenus fan des Charentaises IPEV  label Concordiaproof. Pour être à l’aise dans la base, sortir les poubelles, aller à la piscine ou au sauna, et même comme Zalpha contempler pendant 30minutes une aurore par –60° elles seront toujours fidèles au post. C’est la marque de reconnaissance des Français à Concordia. Les essayer c’est les adopter (pied nues c’est quand même bien aussi).

Passons maintenant à l’extérieur.
Le matériel fourni permet de passer un hiver et de longs moments chaleureux dehors sans trop souffrir du froid. Veillez toutefois, pour les hivernants à ce que la tenue VTN soit NEUVE. En effet une combinaison lavée de façon classique n’est plus aussi chaude qu’à l’origine. Exigez donc auprès de l’IPEV qu’elle ne soit pas d’occasion.

Pour les chaussures,  si vous allez sur Concordia, seule une paire de SORREL (ou un équivalent froid extrême) peut vous convenir, veillez donc à bien avoir bien ce type de chaussures (pour DDU il est possible que ça ne soit pas le même matériel et la différence est grande). Une fois sur la base il sera trop tard même si quelques vêtements sont dispo, ne comptez pas dessus. Refusez systématiquement autre chose que de la SORREL ou autre prévue pour –75°. (les trucs avec marqués « kamick » dessus ne tiennent pas –30°.
J’ai expérimenté avec succès les semelles aluminisées (non fournies) à ajouter dans les bottes, c’est très efficace. pour l'été j'avais apporté ma paire de Baffin -70° (d'après le fabricant) elle conviennent parfaitement car très souples et légeres et utilisable jusqu'à -45 environ. après il faut bouger sans arret.

Des chaufferettes sont disponibles pour les longues sorties (à n’utiliser que pour une sortie supérieure à 1h30 au-delà de –65° afin de les économiser et de ne pas priver ceux qui sorte quotidiennement pour de longues durées).

J’ai opté lors de mes balades pour une double paire de chaussettes de qualités achetées avant de partir, une paire fine et chaudes  respirantes   type ski et une paire épaisse grand froid. (Comptez 20€ la paire). La solution pour avoir chaud c’est de les mettre juste avant de sortir et après s’être bien séché les pieds pour qu’elles ne soient pas humides. Tout comme le reste d’ailleurs, on change tout les sous-vêtements (pour ceux qui en portent) au dernier moment.

Un pantalon polaire (non fourni) est très efficace sous la combi en duvet. pour les froids extrêmes en plus des sous vetements chauds.

Pour les mécaniciens et membre de l'équipe technique, essayez d’obtenir une seconde combinaison que vous conserverez propre, car au bout de quelques semaines la vôtre sera déjà pleine d’huile hydraulique ou de gasoil. Passer une année en sentant l’huile et le kero (voir pire) lors de chaque sortie est peu agréable.

Demandez aussi si ça n’est pas prévu un ou deux  bleus de travail (si possible en coton pour la soudure ou la meuleuse)  car même si vous n’êtes pas dans l’équipe technique, vous aurez à participer aux travaux d’entretien de la base. (Au moins une fois par semaine en moyenne). et à affronter la terrible épreuve du bac à graisse plusieurs fois dans l'année.

Pour le reste, le paquetage est bien complet. Éventuellement une paire de sous gants coupe-vent peut être une bonne idée. Mais on peut faire l’hiver sans problème avec ceux fournis qui sont étonnants d’efficacité, mais assez fragiles par contre.

N’oubliez pas de demander un duvet dans votre fiche de matériel, car peut son dispo sur la base et pour aller camper dans un Sheller c’est plus confort que de trimballer votre couette.
On m’a posé la question des vêtements chauffants, je n’ai pas eu le temps de m’en procurer, mais la marque Gerling en propose (vêtement pour motard). Après un hivernage je ne verrais d’utile que les chaussettes et éventuellement des sous gants. Le reste n’est vraiment pas utile. (ont peut facilement travailler deux à trois heures dehors par –70° avec les tenues IPEV).

Après tout en y réfléchissant, le froid n’est pas si méchant que cela ;)

 Les produits de beauté. 

Ha grand moment, après avoir lu un peu partout que ma délicate peau allait souffrir mille sévices (le froid, l’air sec, le soleil…) j’avais prévu grand en crème, onguent, stick à lèvre et autre Nivea afin de conjurer  comme le dit la chanson gerçure et autres engelures.
Bilan de l’année, 1/10 de stick à lèvre usé sur les 30 apportés (oui oui je sais je suis un peu extrême), un pot de Nivea ouvert (mais mélangée à du chocolat en poudre pour faire du maquillage), pour les 20 tubes de Neutrogena, bhé… il en reste 20 tubes… (Un peu comme pour les 50 lames de rasoir..).
bref en gros si vous n’en usez pas habituellement, pas de raison que ça vous vienne ici. Par contre chose indispensable, la crème solaire, bien efficaces (j’ai dit crème solaire, pas huile de monoï les filles !!!). Par ce que pour le coup, ici ça cogne sévère.

Je parlais plus haut de lames de rasoir (oui les filles se chapitre n’est pas pour vous), je suis tombé sur une charmante petite tondeuse dans la station et ça remplit parfaitement son rôle (un coup tous les 10 jours et puis voilà).
Pour les filles (oui promis on pense à vous), oubliez votre shampoing, et vos trucs démêlants, assouplissants, blondissants ou colorisants, c’est comme faire pipi dans la douche !!!! . C’est strictly forbidden  par le plombier résponsable  de Mlle GWTU alias « la blonde » notre unité de recyclage des eaux usées qui ne supporte que ce qui est homologué (c’est à dire pas grand-chose). Donc, notez bien cela :

Le savon, le shampoing et la lessive vous sont fournis gracieusement  et obligatoirement par vos hôtes .

Pour les mouchoirs, on conseille d’utiliser ici des mouchoirs en coton lavable pour éviter d’emporter un stock énorme, si vous êtes comme moi, vous en consommerez moins qu’en France (actuellement deux « petits » paquets depuis le début de l’hivernage dont la moitié pour épancher du sang issu de bobo)…
Le rhume et autre maladie sont absents de la station.

Les trucs pratiques.

Pour le reste, un ventilateur est très agréable dans les chambres donc si vous le pouvez apportez-en un petit. Dans la série des choses utiles, une montre avec un bracelet non métallique qui vous évitera bien des soucis en extérieur.
Concernant les frontales sensée être fournies,  à notre arrivée sur la base quasiment aucune n’étaient opérationnelles. J’avais pris l’option d’acheter un modèle haut de gamme de chez Black Diamond (80 €). Le pack de pile fixé derrière la tête n’est absolument pas un problème, la consommation des "LED" confère à ces lampes une autonomie considérable en conditions normales, et de plusieurs heures par –60°. Vous n’avez pas à vous ennuyer avec un câble et un pack de pile intérieur, et surtout, si le câble n’est pas en téflon, oubliez, il cassera lors de la la première sortie (cas des lampes de la base…). Fabrizio a depuis changé et réparé les lampes, mais avoir son matériel c’est mieux.

En secours j’ai pris aussi un modèle économique de marque energizer, (environ 15€ en hyper marché). Celui avec une LED rouge et deux Blanches. Ultra légère, elle fonctionne parfaitement une bonne heure par –60°. du moment que vous ne jouez pas avec le boutons.

Bien entendu les piles sont déconseillées ici, prenez donc des accumulateurs de forte capacité (2700mA pour les modèles LR6) et idéalement un chargeur 15 minutes (qui va réduire la durée de vie des accus, mais est d’un confort fabuleux en cas de panne).
Des chargeurs classiques sont dispo sur la station, mais avoir au moins un perso n’est pas de trop.

Pour les bricoleurs du dimanche (rien de péjoratif, en fait l’atelier est souvent un lieu de rencontre le dimanche après midi), un atelier correct est dispo (sur autorisation du chef technique). Tour, perceuse fraiseuse, soudure arc, tig, mig, poste oxyacetylene, oxycoupe, et tous les instruments de base sont présent. Oubliez donc votre enclume et votre masse (en y repensant, c’est bien ce qu’il manque une enclume…)

En principe vous pouvez y avoir accès, sous réserve de toujours demander la permission,  et de savoir utiliser le matériel (ou d’y avoir été formé par un des techniciens) . Faire rentrer l’outil dans le mandrin du tour fait toujours désordre…Sans oublier  de ranger et nettoyer la place une fois terminée.

L’emprunt d’outils et l’utilisation de matière première doivent toujours se faire aussi avec la permission. D’une pour des raisons d’inventaire et l’autre étant tout simplement le respect pour ceux qui pourraient en avoir besoin dans leur travail de tous les jours.
Bois, métaux, sous plusieurs formes et matières (tôle, rond, tubes) et matières plastiques sont présentes en quantités très limitées et inventoriées, donc il est impératif de ne pas se servir tout seul.
Gardez aussi à l’esprit que les stocks de consommables et outils (forets, fraises…) ne sont pas illimités (comme le reste) et que si vous cassez 5 fois une lame de scie et qu’il y en a 6 en stock ça peut devenir très gênant pour le bon fonctionnement de la station.

Pour la réalisation de mon télescope j’avais apporté le bois, et j’ai  bien fait.
Ne jamais oublier de porter les équipements de sécurité surtout en ce qui concerne la protection des yeux, rien n’étant prévu au niveau médical sur la base pour faire face à un copeau d’alu planté dans le cerveau après avoir traversé le globe oculaire et sectionné le nerf optique… Pour les amputations, faite vous plaisir par contre il paraît que c’est pas un problème..

Pour les électroniciens, un petit labo de base oscillo, gbf, alim, poste à souder et une réserve de composants vraiment minimaliste sont dispo au PC radio. Si c’est votre passion apportez donc vos composants, vous trouverez les outils de bonne qualité sur place.
 Pour les estivants randonneurs, des GPS sont présents sur la base en cas de besoin, ne vous surchargez donc pas avec (de toute façon à part le blanc…

Voilà, bien entendu ici ne sont compilées que mes impressions au bout de 9 mois sur le terrains, mais j'espère quelles vous seronts utiles...

à bientôt

                                                        Erick Bondoux, DômeC le 08/10/2008

Copyright : Erick Bondoux 2008